© 2016/2022 La médiation professionnelle  SIRET : 390 990 554 00060  Tous droits de reproduction réservés

Alexandre Adjiman Médiateur Professionnel 37000 Tours.et Blois,   Images © Fotolia   médiateur Tours, conflits, médiation familiale, médiateur37,  litiges locataires-propriétaires, risques psycho sociaux, prévention,

conflits du  travail, garde alternée, divorce, règlements amiables, litige héritage, litige succession, litige notaire , image  (c) Sputnik/AFP


Choisir la médiation pour sortir rapidement            du dialogue de sourds et du stress…


La médiation peut-elle intervenir pour prévenir un conflit ?

Oui absolument. Depuis le 1er janvier 2020 la Loi « Justice 21 » oblige les parties à tenter une médiation pour les litiges inférieurs à 5000 euros, et dans le cadre des affaires familiales.


Quels sont les conflits pour lesquels vous intervenez ?

Les conflits familiaux, dans le cadre d’une séparation en cours : difficultés des relations familiales, adolescents, harcèlement, relations avec une nouvelle personne.

L’application d’un jugement de divorce ou séparation : versement des pensions, gardes alternées, relations dans le cadre de la recomposition des familles, autorité parentale,…

Héritages : blocage de la succession par l’une des parties, délais de traitement du notaire,…


Dans les entreprises les conflits liés à une dégradation des relations dans un service, un groupe de travail, à un licenciement ou à une restructuration, le harcèlement, le stress et le burn’out, et d’une manière générale dans la prévention des risques psycho-sociaux (RPS). Les entreprises ont une obligation de prévention et de résultat dans ce domaine.

Conflits fournisseurs (particuliers et entreprises) : construction, installations de chauffage, de cuisine, etc, malfaçons, retards, qualité, dépassements de devis,…

Conflit entre associés : exemple: conflit entre deux associés mettant en péril une exploitation agricole, séparation d’associés, de gérants, gérants salariés, conflits avec des actionnaires,…


Conflits de voisinage : exemple d’intervention courante : résolution d’un problème de bornage et de délimitation de terrain, plantations, bruit, animaux, odeurs, etc.   


La médiation peut-elle être prise en charge par une protection juridique ?

Certaines compagnies d’assurance le font, car c’est leur intérêt compte tenu de la grande différence de coûts avec une action judiciaire. Il faut vous renseigner auprès de votre compagnie d’assurance.


L’accord obtenu par médiation a-t-il une valeur juridique ?

Oui, c’est la loi, notamment dans le cadre de »Justice 21 ». Selon les cas il peut y avoir homologation par le tribunal compétent, y compris les Prud’hommes. D'ailleurs les juges ordonnent de plus en plus souvent des médiations. La médiation n’ignore pas le Droit, mais l’humain prend le pas sur lui.


Une médiation est-elle une négociation ? Est-ce qu’il faut céder sur certains points ?

Non, il n’y a rien à céder, la médiation n’est pas un « compromis ». C’est en cela que la médiation est un processus gagnant-gagnant.


Qui peut exercer une médiation ?

Être médiateur est un métier qui nécessite de l’expérience et une formation professionnelle. Aussi en choisissant un médiateur assurez vous qu’il a reçu une formation reconnue pour exercer.  


Si vous avez d’autres questions non traitées ici, n’hésitez pas à m’appeler : 06 29 18 27 56



Interview : réponses à vos questions fréquentes

Retour accueil